[COMPTE-RENDU] « Ceci n’est pas une pipe » de Michel Foucault

c

La Trahison des images (1928)

Publié aux éditions Fata Morgana en 1973, Ceci n’est pas une pipe [1] est un court texte de Michel Foucault. Reprenant pour titre la célébrissime mention lisible au bas du tableau de René Magritte La Trahison des images, l’opuscule esquisse une série d’analyses de ladite peinture, de sa mise en abyme picturale intitulée Les Deux mystères, ainsi que d’un grand nombre d’œuvres du peintre surréaliste belge. Loin de l’hypothèse répandue selon laquelle l’intention de Magritte est de rappeler qu’entre un objet et sa représentation, il ne peut et ne doit y avoir confusion ontologique, le philosophe français préfère formuler la thèse déconcertante selon laquelle cette Trahison n’est que le vestige d’un calligramme défait.

Lire la suite

[COMPTE-RENDU] « La doctrine des bonnes intentions » de Noam Chomsky

noah 4

Noam Chomsky

Recueil de neuf interviews réalisées par David Barsamian entre mars 2003 et février 2005, La doctrine des bonnes intentions (Imperial Ambitions en anglais) constitue, pour le néo-lecteur chomskien, une excellente porte d’entrée dans la pensée politique du philosophe et linguiste américain. Loin de toute rhétorique universitaire rebutante et de toute forme de pensée abstruse, l’ouvrage déploie une série d’analyses simples et claires de la situation (géo)politique mondiale et, plus particulièrement, des politiques étrangères américaines au Proche-Orient. Au cœur, de cette critique, l’inoxydable tentation impérialiste américaine et, sa condition sous-jacente, l’endoctrinement des masses.

Lire la suite

[INTERVIEW] « La politique est un art d’exécution » : rencontre avec Michel Roger, le ministre d’Etat de Monaco

Michel Roger dans son bureau au Ministère d'Etat de Monaco. Crédit photo : Nicolas Forquet.

Michel Roger dans son bureau au Ministère d’Etat de Monaco. Crédit photo : Nicolas Forquet.

Reconduit dans ses fonctions de ministre d’Etat de la Principauté de Monaco par le Prince Albert II le 24 février 2014, S.E.M. Michel Roger est un haut-fonctionnaire français au parcours professionnel dense et diversifié. Tour à tour avocat, maître de conférences en Droit, membre du Tribunal Suprême de Monaco, il est depuis le 29 mars 2010, chef de gouvernement princier de la cité-Etat monégasque et dispose des services exécutifs de l’Etat princier. Rencontre avec le numéro deux de Monaco.

Lire la suite

[CRITIQUE] « Timbuktu » d’Abderrahmane Sissako

Cri et pleur d’un islam irraisonné. Crédit photo : Arches Film

Présenté en compétition lors du dernier festival de Cannes, Timbuktu a été injustement oublié du palmarès final. Le nouveau film d’Abderrahmane Sissako a pourtant reçu de nombreuses et d’élogieuses critiques lors de sa projection. Seul long-métrage africain de la sélection officielle, le film raconte le quotidien des habitants d’un petit village situé non loin de Tombouctou en proie à la tyrannie religieuse d’une horde de djihadistes venus imposer leur Loi.

Lire la suite

[CRITIQUE] « Respire » de Mélanie Laurent

Joséphine Japy et Lou de Laâge au bord de l’étang de Thau. Crédit photo : Jérôme Plon – MOVE MOVIE – GAUMONT

Respire, le second film de l’actrice-réalisatrice française Mélanie Laurent, a été projeté en avant-première, samedi 25 octobre 2014, lors de la soirée d’ouverture du 36e Festival de Cinéma Méditerranéen de Montpellier. Déjà présenté en séance spéciale lors de la 53e Semaine de la Critique, le film raconte l’histoire de l’amitié toxique, faite d’amour et de haine, de deux lycéennes. Il est l’adaptation du roman éponyme d’Anne-Sophie Brasme (Le Livre de Poche, 2001) et sa présentation à Cinemed vaut essentiellement en ce qu’il a été tourné aux alentours de Montpellier, à proximité de l’étang de Thau. Critiques.

Lire la suite

[CRITIQUE] « Une Nouvelle Amie » de François Ozon

François Ozon et Romain lors de la conférence de presse du film « Une Nouvelle Amie » au 36e Festival de Cinéma Méditerranéen. Crédit photo : Yoann Hervey

Une nouvelle amie, le nouveau film de François Ozon a été présenté en avant-première au 36e Festival du Cinéma Méditerranéen de Montpellier le vendredi 31 octobre. Librement adapté de la nouvelle The New Girlfriend de Ruth Rendell, le film raconte l’histoire de Claire (Anaïs Demoustier), une jeune femme qui, suite au décès soudain de sa meilleure amie, va sombrer dans une profonde dépression. Une rencontre aussi improbable qu’inattendue va peu à peu lui redonner goût à la vie. David (Romain Duris), le mari de sa défunte amie, confesse qu’il aime se travestir en femme. Quelque peu effrayée au départ, Claire va lentement se rapprocher de cette « nouvelle amie ».

Lire la suite

Les films les plus attendus de 2015

Alain Chabat dans Réalité de Quentin Dupieux. Crédit photo : Realitism Films

En cette période de vœux, les adeptes des salles obscures contemplent, non sans une certaine appréhension, le nouvel horizon cinématographique qui s’ouvre à eux avec, en suspens, la question cinéphilique par excellence : le cru 2015 sera-t-il aussi riche et varié que ceux des précédentes années ? S’il est inepte de juger de la qualité d’un millésime avant sa dégustation, force est de constater que certaines productions de la cuvée 2015 se détachent du lot et tardent déjà à être appréciées. Avant-goût d’une nouvelle année cinématographique riche en saveurs au travers d’une sélection partielle, et totalement partiale, de 12 films.

Lire la suite

[INTERVIEW] « Je vais vous faire mal » : Rencontre avec Guillaume Canet et Cédric Anger

Guillaume Canet et Cédric Anger sur le tournage de

Guillaume Canet et Cédric Anger sur le tournage de « La Prochaine fois je viserai le coeur ». Crédit : Mars Film

Mardi 14 Octobre 2014 a eu lieu, au Gaumont Multiplexe de Montpellier, l’avant-première de « La prochaine fois je viserai le cœur », le nouveau film de Cédric Anger. Inspiré de l’affaire du « tueur de l’Oise », ce fait divers qui a défrayé la chronique française entre mai 1978 et avril 1979, le film relate l’histoire d’Alain Lamare. Gendarme exemplaire de 22 ans officiant à Chantilly, Alain Lamare est chargé d’enquêter sur une série de crimes qui prend pour cible des jeunes femmes. Crimes dont il est lui-même l’auteur. Le film nous plonge pendant près de deux heures dans la psyché de ce maniaque énigmatique qui tue sans aucun motif.

Lire la suite

[CRITIQUE] « Bande de filles » de Céline Sciamma

Céline Sciamma (au centre avec le micro) et Karidja Touré, Assa Sylla, Lindsay Karamoh et Lindsay Karamoh (à droite) lors de la présentation du film à la 46e Quinzaine des Réalisateurs. Crédit photo : Yoann Hervey

Céline Sciamma (au centre avec le micro) et Karidja Touré, Assa Sylla, Lindsay Karamoh et Lindsay Karamoh (à droite) lors de la présentation du film à la 46e Quinzaine des Réalisateurs. Crédit photo : Yoann Hervey

Bande de filles, le troisième long-métrage de la jeune cinéaste française Céline Sciamma, sort en salles le 22 octobre 2014. Présenté en ouverture de la 46e Quinzaine des réalisateurs à Cannes en mai dernier, salué unanimement par la critique (à l’exception des Cahiers du Cinéma) et par les spectateurs cannois, le film dresse le portrait d’une bande de filles atypiques. Noires. Banlieusardes. Et à travers lui se détache le visage singulier d’une destinée tragique. Marieme, alias Vic, la nouvelle recrue de la bande subissant le joug des lois tacites de la cité, sera prise dans l’inexorable devenir de ses métamorphoses successives. À la recherche d’elle-même, pour le pire mais surtout pour le meilleur.

Lire la suite