[COMPTE-RENDU] « Recommencer la philosophie. Stanley Cavell et la philosophie en Amérique » (2014) de Sandra Laugier

CnGCBhlWEAAKCN4

Dans « Esthétique de l’ordinaire », le septième chapitre de Recommencer la philosophie. Stanley Cavell et la philosophie en Amérique [1], Sandra Laugier revient sur la pensée du cinéma élaborée par Stanley Cavell. Pour le philosophe américain, spécialiste entre autres du transcendantalisme et du perfectionnisme émersoniens, une pensée ordinaire du cinéma se doit de dépasser toute théorisation absconse au profit du seul questionnement de l’expérience spectatorielle. C’est pourquoi les cinq ouvrages qu’il consacre au septième art [2] ne développent pas tant, comme le fait par exemple Gilles Deleuze, une série de concepts philosophiques spécifiques à l’art cinématographique que l’idée selon laquelle le cinéma, expérience artistique ordinaire et partagée, nous permet d’échapper à la tentation sceptique et participe, au même titre que la philosophie, d’une forme d’éducation, autrement dit de transformation et de perfectionnement, des adultes.

Lire la suite